Poste des Charmilles : les dessous d’un bras de fer

  • , actualisé le
  • par Nicolas, Paolo

Faute d’accord avec la Ville de Genève, une autorité indépendante tranchera sur le sort de l’office de la Rive droite.

Article de Sophie Simon paru dans l’édition de la Tribune de Genève du 12 octobre 2018

Service public

La Poste a-t-elle sa place dans un centre commercial ? C’est une autorité indépendante, Postcom, qui tranchera. En effet, l’ex-régie fédérale aimerait déplacer l’office actuel de la rue des Charmilles quelque 350 mètres plus haut, à Planète Charmilles. Du point de vue du géant jaune, cela permettrait une extension des horaires d’ouverture le samedi après-midi (mais une ouverture à 9 h au lieu de 8 h en semaine) et une augmentation du nombre de guichets, lesquels passeraient de sept à huit. La Ville de Genève s’y oppose depuis le départ.

Lire la suite de l’article sur le site de la Tribune de Genève

Version imprimable de cet article Version imprimable