Quand les vers font leur job dans un immeuble

  • , actualisé le
  • par Paolo

Genève

Depuis plus d’un an, des milliers de vers de terre épurent les eaux usées d’un immeuble de la coopérative Equilibre, à Genève. Avec succès !

« La première réussite, c’est que les vers sont toujours là », s’exclame Stéphane Fuchs, responsable du bureau d’architecture ATBA qui a construit l’immeuble de six étages du 7 rue Soubeyran. « Depuis février 2017, nous n’avons pas rajouté un seul lombric... »

Immeuble 7 rue Soubeyran

Au final, la consommation d’eau des WC est divisée par deux : de 20 à 22 litres par jour et par personne au lieu de 46. Financièrement toutefois, la réinjection de l’eau n’est pas rentable à cause du coût d’une pompe spécifique et d’un réseau de distribution secondaire

Les vers se nourrissent des matières fécales produites par les habitants de l’immeuble.
Image : DR/photo d’illustration

Article complet sur le site de la Tribune de Genève | Jeudi 5 septembre 2018 | Auteur (?)

Version imprimable de cet article Version imprimable