Plus de végétation pour lutter contre la chaleur Une action participative du Forum et de la Maison de quartier de Saint-Jean

  • , actualisé le
  • par Nicolas

Des promenades auront lieu en octobre prochain pour chercher ensemble comment végétaliser le quartier afin de développer des îlots de fraicheur. Une action proposée par la commission transition écologique de la Maison de quartier de Saint-Jean et du Forum.

Suite au forum public du 18 octobre 2021 Végétaliser le quartier pour lutter contre le réchauffement climatique, un groupe de travail ouvert à toute personne intéressée a poursuivi la réflexion, afin de parvenir à des propositions d’actions concrètes.

Parcourir le quartier en petits groupes

Une des pistes retenues pour cette année 2022 est d’organiser des promenades dans le quartier en petits groupes, en se posant la question : que pourrait-on faire pour augmenter ou améliorer la végétation, afin que les espaces extérieurs soient mieux protégés lors des périodes de canicule ?

Une application simple et bien utile

Pour recueillir les idées des petits groupes, une application pour smartphone très simple d’emploi, nommée ArcGis Survey, a été adaptée. Cette application permet en effet, tout en se promenant, d’indiquer sur une carte et de photographier l’endroit où l’on se trouve, et d’indiquer ce que l’on pense utile de mettre en place pour lutter contre la chaleur excessive : un arbre, une haie, une platebande, une pelouse, un potager, un toit végétalisé, etc. Sans oublier de se demander : cet arbre, cette plante qu’on imagine à cet endroit, seront-ils heureux d’être là ?


Retenir les meilleures propositions...

Dans une deuxième étape, il s’agira au cours de l’automne de faire l’inventaire des idées recueillies, qu’on pourra voir sur une carte du quartier, et de mettre en évidence celles qui ressortent au premier plan, soit parce que plusieurs groupes les ont proposées, ou parce qu’elles semblent à la fois particulièrement nécessaires et réalisables sans trop de difficultés.

... et les proposer aux autorités

Le 18 octobre 2021 en effet, les deux membres du Conseil administratif qui avaient participé à la soirée, Mme Frédérique Perler et M. Alfonso Gomez, avaient dit leur intérêt à recevoir des suggestions pour améliorer la végétalisation du quartier. Le but est donc de les rencontrer au cours de l’hiver prochain, et de leur soumettre les idées proposées par les habitant.e.s.

Dans l’espace privé aussi


Mais il n’y a pas que dans l’espace public que forment les rues ou les préaux d’école qu’il est important d’augmenter la couverture végétale les espaces privés sont aussi concernés. Autour des immeubles, dans les cours ou sur les toits des bâtiments, de nombreuses surfaces de bitume ou de béton pourraient être ombragées par des plantes. La Commission transition écologique proposera donc des modèles de lettres. Les riverains des endroits où des actions de végétalisation seraient bienvenues pourront les utiliser pour faire des demandes à leur propriétaire ou à leur régie.

La ville de demain - c’est malheureusement une certitude - connaîtra de plus en plus de périodes de canicule. Il est donc important que le maximum de surfaces soient protégées du soleil par l’ombrage des arbres et des plantes.


La végétation, un moyen de lutter contre la chaleur

Extrait du document Atténuer les îlots de chaleur urbains (2020), publié par l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur), une association qui documente, analyse et imagine les évolutions urbaines et sociétales concernant Paris et la Métropole du Grand Paris.

Toutes les formes de végétation jouent un rôle dans le rafraîchissement et notamment les formes diffuses : arbres d’alignement, végétation spontanée, murs végétaux, etc. Si les parcs et jardins ont des caractéristiques communes avec certains espaces naturels et sont donc capables de constituer des îlots de fraîcheur en ville, leurs effets climatiques sont restreints et se limitent pour partie à leurs emprises propres.

Arbres


L’arbre permet de rendre deux services climatiques essentiels : la protection solaire et le rafraîchissement par évaporation de l’eau contenue dans le sol. Ces deux mécanismes sont actifs uniquement le jour mais leurs effets peuvent se ressentir la nuit de manière différée. Par exemple un arbre qui ombrage un revêtement minéral freinera le stockage journalier de l’énergie solaire dans le sol et donc son rayonnement différé la nuit.

Version imprimable de cet article Version imprimable