Atelier de réflexion : quelles suites ?

  • , actualisé le
  • par OR

Démocratie participative à l’échelle d’un quartier : Enfants, ados, adultes ... Comment vivre et décider ensemble ?

La réflexion engagée par la Ville de Genève autour du projet de mise en place d’un conseil d’enfants suscite l’intérêt du Forum Saint-Jean-Charmilles pour qui s’ouvre une opportunité de réfléchir sur la diversité générationnelle au sein de l’espace d’information et de débat pour les habitants et les associations du quartier de Saint-Jean-Charmilles.

Un groupe de travail, soutenu par le secrétariat Forum, se constitue et se réunit à partir de mai 2007.

Ce groupe de travail est composé de :
- deux enseignantes du primaire, Sandrine Schütt et Ludivine Zermatten,
- d’un animateur de la Maison de Quartier, Nils Fäsch ou Roger Thomet,
- deux membres du groupe de pilotage du Forum, Alain Dubois et Olowine Rogg,
- Laurent Duruz, du Point/Office de la jeunesse,

Ce groupe décide d’organiser un atelier de réflexion- le 15 avril 2008, avec pour objectif de réfléchir à partir des expériences connues au sein des écoles du quartier pratiquant le conseil d’école, en se demandant si l’idée de tisser des liens entre les divers acteurs engagés dans une ou l’autre forme de processus participatif, à l’échelle du quartier avait du sens.

Cet atelier a été un moment fédérateur … qui pourrait déboucher sur une plateforme de quartier des expériences participatives. Voici quelques idées pour la suite :
- Il pourrait y avoir à intervalle régulier une rencontre / échange de ce type pour échanger sur les projets en cours. Un projet pour la coordination des acteurs sociaux du quartier ?
- Il pourrait aussi y avoir un réceptacle sur le site pour recevoir les éléments des projets qui se font dans divers lieux … sorte de réservoir d’idées et d’infos. Cela brosserait un portrait de la participation.
- Penser aussi plus systématiquement aux possibilités d’intégrer les enfants dans les diverses actions entreprises au niveau du quartier : inclure les enfants dans l’opérationnel, par exemple dans l’étude sur
l’écoquartier, ou dans un événement telle que l’expo-photo MQ sur les falaises.
- On pourrait réactiver le réseau du 15 avril sur les sujets qui se profileront. Cela permettrait aussi de donner du sens à leur capacité d’action, notamment à « Voisinons ensemble » ou au « Zabouches », qui sont hors cadre scolaire.

D’une manière générale, il semble important pour les jeunes d’avoir une autre connaissance de leur quartier, ce qui est une forme de prévention contre les violences.

Vous avez d’autres idées ? ... répondez-nous dans ce cas !

Version imprimable de cet article Version imprimable