Pont de la Jonction : au Conseil municipal de se prononcer

  • , actualisé le
  • par Nicolas

Déposée par plusieurs membres du Conseil municipal, la proposition d’abaisser la barrière du pont de la Jonction à 1.30 m a été acceptée en commission, et va maintenant être présentée en vue d’un vote en séance plénière.

La barrière actuelle, haute de 1.55 m, serait ramenée à 1.30 m

Peu de temps après le forum du 8 octobre sur les problèmes soulevés par la nouvelle barrière du pont ferroviaire de la Jonction, M. Vincent Schaller et sept autres membres du Conseil municipal de la Ville de Genève avaient déposé le projet de délibération suivant, intitulé « Le viaduc de la Jonction ne doit pas être une prison ».

PROJET DE DÉLIBÉRATION

Considérant :

  • que le pont de chemin de fer entre Saint-Jean et le bois de la Bâtie est depuis toujours un lieu de promenade très apprécié des habitants ;
  • que dans le cadre des travaux de rénovation liés à l’ouverture du CEVA, la Ville de Genève a exigé des CFF, propriétaires de l’ouvrage, l’installation d’une barrière piétonne avec des barreaux serrés d’une hauteur de 1,5 m ;
  • que cette installation répondait à la seule demande de l’association Stop Suicide, qui n’est en aucune manière représentative de la population ;
  • que dans leur projet initial, les CFF avaient prévu de rehausser la barrière à 1,3 m, soit la hauteur réglementaire pour assurer la sécurité des cyclistes ;
  • que la nouvelle barrière de 1,5 m constitue un obstacle visuel massif pour les amoureux du paysage et même une catastrophe pour les amoureux tout court ;
  • que la Ville de Genève est passée outre le préavis défavorable des milieux de protection du patrimoine et des sites ;
  • que les habitants du quartier de Saint-Jean, habitués de la promenade, ont massivement exprimé leur consternation, leur incompréhension et même leur colère ;
  • qu’il n’y a plus d’esthétique, plus de poésie, plus d’émotion, et que la barrière imposée par M. Pagani ressemble à une prison,

LE CONSEIL MUNICIPAL,

vu l’article 30, alinéa 1, lettre e) de la loi sur l’administration des communes du 13 avril 1984 ;
sur proposition de plusieurs de ses membres,

décide :

Article premier. – Il est ouvert au Conseil administratif un crédit de 200 000 francs destiné à ramener la barrière piétonne du viaduc de la Jonction à une hauteur normale.

Art. 2. – Au besoin, il sera provisoirement pourvu à la dépense prévue à l’article premier au moyen d’un emprunt à court terme, à émettre au nom de la Ville de Genève, à concurrence de 200 000 francs.

Art. 3. – La dépense prévue à l’article premier sera inscrite à l’actif du bilan de la Ville de Genève, dans le patrimoine administratif, et amortie en dix annuités qui figureront au budget de la Ville de Genève de 2019 à 2028.

Ce projet de délibération a été renvoyé à la commission de l’aménagement et de l’environnement.

Au cours de plusieurs séances, la commission a alors auditionné successivement M. Vincent Schaller, auteur du projet de délibération ; un représentant du comité du Forum démocratie participative et un représentant des habitants ; des représentants de l’association Stop Suicide ; une membre de la Commission cantonale des monuments, de la nature et des sites.

Après débat entre ses membres, la commission a voté le projet de délibération à l’unanimité, après avoir ajouté un amendement qui ajoute à l’article premier la précision suivante :

Il est ouvert au Conseil administratif un crédit de 200 000 francs destiné à ramener la barrière piétonne du viaduc de la Jonction à une hauteur normale, de manière à assurer la sécurité et permettre de retrouver le panorama, sur la base d’une étude et en concertation avec les habitants.

Le rapport complet du travail de la commission peut être consulté et téléchargé ici sur le site de la Ville de Genève.

Le projet de délibération va donc maintenant être soumis au Conseil municipal. Il a été mis à l’ordre du jour de la séance plénière des lundi 24 et mardi 25 juin 2019, mais, faute de temps, il n’a pu être traité lors de cette session.


Sur la même problématique, voir le compte-rendu du forum du 12 juin 2019 consacré aux différentes solutions possibles pour l’amélioration de la barrière.

Version imprimable de cet article Version imprimable