Quelles solutions pour le pont de la Jonction ? Compte-rendu du forum du 12 juin 2019

  • , actualisé le
  • par Nicolas

Suite au débat public organisé par le Forum en octobre 2018, plusieurs solutions ont été proposées pour transformer la barrière mise en place, afin que les personnes empruntant le pont puissent de nouveau profiter de la vue magnifique offerte à cet endroit.

Le Forum a donc organisé une nouvelle soirée de discussion, ainsi qu’un sondage en ligne (qui a recueilli 300 réponses), pour que les habitant·e·s puissent donner leur avis et exprimer leurs préférences.

La quarantaine de personnes présentes a suivi les diverses présentations des intervenants, avant d’indiquer ses choix par un vote indicatif, pour que les pouvoirs publics puissent en tenir compte dans leurs décisions pour l’amélioration du des barrières.

Voir également :

2019 06 12 Affiche

.

  Intervenants

  • M. Rémy Pagani, conseiller administratif, responsable du Département des constructions et de l’aménagement de la Ville de Genève, et M. Olivier Morand, chef du Service de l’aménagement, du génie-civil et de la mobilité.
  • M. Vincent Schaller, conseiller municipal, auteur d’un projet de délibération déposé au Conseil municipal, demandant que la barrière soit ramenée à la hauteur normale prévue initialement (1,3 m).
  • Mme Sophia Pérez et M. Raphaël Thélin, permanents de Stop suicide, ainsi que Mme Charlotte Frossard, présidente de cette association.
  • Nicolas Künzler, coordinateur du Forum Démocratie participative, modérateur de la soirée, ainsi que Laurence Corpataux et Alain Dubois, membres du Groupe de pilotage du Forum.

M. Jean-Frédéric Luscher, directeur du Service des monuments et des sites du Canton de Genève, et Mme Valérie Hoffmeyer, membre de la Commission des monuments, de la nature et des sites, qui avaient participé au débat du 8 octobre, étaient excusés.

  Accueil et présentation de la soirée

Nicolas Künzler accueille les personnes présentes et précise que le but de ce deuxième forum n’est pas de recommencer la discussion faite au mois d’octobre, même si les réactions sont toujours vives et souvent passionnées, et que toutes les interrogations n’ont pas disparu.

Le but de la soirée est en effet d’aller vers le concret, et de se concentrer sur les pistes de solutions pour le pont de la Jonction. Après le présentation des diverses propositions faites par les uns ou les autres, l’objectif sera de recueillir les avis et les préférences, afin que les autorités puissent en tenir compte pour trouver la meilleure solution possible.

  Rappel de la problématique et résumé du débat du 8 octobre

Projet initial de rénovation et transformation

  • Deux propriétaires : CFF et VdG (partie piétonne)
  • Intégration de la voie verte (piétons + vélos)
  • Démarche complexe : plusieurs niveaux de compétences et de procédures, dont des fédérales (trafic ferroviaire)
  • Long processus
  • Rénovation : à terminer pour fin 2017
  • Population informée

Barrière 1er projet

  • 1,30 m de hauteur
  • Espacement des barreaux : 12 cm
  • Élaborée avec les architectes de la VdG
  • Ne doit pas défigurer la silhouette du pont
  • Eviter les éléments horizontaux (échelle)

Modification : pesée des intérêts
Comment

  • En 2016, Stop suicide à la VdG demande de rehausser à 1m80 afin d’éviter un report de suicides après la sécurisation du pont Butin
  • Soutien de la VdG
  • Différents types de barrière envisagés
    Choix final
  • Choix barrière : paysage/protection anti-suicide
  • Compromis de 1,55 m de hauteur
  • Adopté par faute de temps pour étudier d’autres solutions

Barrière actuelle

  • 5 cm + 1,5 m = 1,55 m

Vif débat

Vives réactions

  • Incompréhension
  • Mécontentement, provenant de :
  • L’ADN de Saint-Jean
  • Déni de démocratie
  • Manque d’information (modifications ; statistiques liées au suicide)
  • « C’est la porte de Champ-Dollon »
  • « Nous n’avons pas à être les otages de la mort des gens quand ceux-ci choisissent d’en finir »
  • « La VdG impose des réalisations »

Trois débats en un

- 1. Suicide et prévention

  • Protéger l’autre / pas notre problème
  • Besoin de preuve : demande de statistiques

- 2. Droit au paysage

  • Une richesse
  • Souvent sacrifié à tous les autres intérêts

- 3. Qui décide ?

  • Absence d’information
  • Démocratie participative mise à mal

Eléments liés au patrimoine
Barrière :

  • Tient compte au mieux de la défense du patrimoine
  • Discrétion à distance
  • 1er prototype antisuicide rejeté car trop haut.
  • La CMNS a souligné la nécessité d’un concours architectural intégrant la problématique du
    suicide et du paysage

Eléments liés au suicide
Stop suicide

  • But : prévenir des suicides
  • Report Pont Butin suite aux travauxPlan national du suicide qui invite à sécuriser les lieux potentiels dangereux
  • ne divulgue ni les statistiques, ni les lieux pour éviter l’effet incitatif

Chiffres
En Suisse

  • 1000 suicides / an
  • 1re cause de mortalité chez les 15-29 ans
  • Un jeune se suicide tous les 3 jours

A Genève

  • 20% concernent les personnes se jetant dans le vide
  • « Un seul suicide en est un de trop »

Efficacité d’une barrière de 1,55 m ?
OUI

  • sert à gagner du temps pour permettre à la personne de se calmer
  • possibilité d’intervenir et d’appeler les secours
  • dimension dissuasive qui retient l’individu qui tente d’enjamber un garde-corps
  • efficacité de 100 % impossible
Version imprimable de cet article Version imprimable