Récit du processus participatif "ecoquartier-Concorde"

  • , actualisé le
  • par OR

Le Forum Saint-Jean-Charmilles est actif depuis début 2000, et a organisé près de 30 soirées Forum et séances d’information, sur plus de 15 thèmes différents. Le groupe de pilotage du Forum est l’organe qui assure la pérennité de cet espace d’information et de débat dans le quartier de St-Jean-Charmilles. La coordination et le secrétariat sont assurés par une employée à temps partiel – rémunérée pour un taux d’activités à 50% - et le financement est assuré par une subvention exceptionnelle du Conseil administratif de la Ville de Genève. Cette subvention n’est pas reconduite automatiquement, et est discutée chaque année avec une délégation du Conseil administratif.

Courant 2007

Michèle Künzler, habitante du quartier, membre du conseil de Fondation HBM Emile-Dupont, et députée au Grand Conseil genevois, annonce au groupe de pilotage du Forum Saint-Jean-Charmilles qu’une motion est déposée au Grand Conseil et sera débattue au sein de la commission de l’aménagement du Grand Conseil.

Janvier 2008

Premier message au quartier : « Chers voisins-voisines, la question d’un éco-quartier à la Concorde est en réflexion depuis quelque temps déjà, notamment autour de la reconstruction d’une vingtaine d’immeubles dans notre quartier, propriétés de la Fondation HBM Emile-Dupont. Le potentiel de développement de notre quartier est d’environ 1000 logements, comprenant ceux qui sont planifiés par la commune de Vernier. Michèle Künzler, voisine, députée au Grand Conseil, siégeant au conseil de Fondation Emile-Dupont, initiatrice des lopins à cultiver à Henri-Golay et aux Ouches, a rédigé une proposition de motion – M-1783 - en discussion actuellement au sein de la commission de l’aménagement du Grand Conseil. Du côté du département du logement et des constructions, le dossier avance également très rapidement. M. Künzler a interpellé le Forum St-Jean-Charmilles en été 2007 déjà pour porter l’information et le débat devant le quartier. Au vu de la rapidité de l’avancement du dossier, l’affaire devient urgente. Une rencontre s’impose pour :
- Faire le point de situation sur ce dossier : informations
- Prendre connaissance du calendrier des échéances prévues par le Conseil d’Etat,
- Envisager ensemble les modalités d’une soirée Forum (information et débat) sur ce sujet »

- Le 18 janvier 2008, une dizaine d’habitants répondent à l’appel.
- Au sein du département des constructions et des technologies de l’information – DCTI, un groupe de pilotage est mis sur pied pour mener l’étude de développement du secteur Aïre/Ain, un secteur situé à cheval sur les communes de Genève et Vernier avec un fort potentiel de développement, de par la vétusté de nombreuses constructions.

1 & 22 février

Le groupe de préparation du Forum se réunit encore deux fois pour élaborer la soirée, choisir une date, identifier les intervenants, concevoir l’affichette de promotion de l’événement, et évoquer les modalités de déroulement.

29 février

Le groupe de pilotage du Forum met au point le déroulement de la soirée, avec le soutien de Laurent Duruz, consultant au Point – office de la jeunesse.
5 mars Le groupe de pilotage du Forum se réunit avec deux spécialistes, l’une mandatée pour l’animation de la soirée Forum, Marina Janssens, et l’autre comme intervenante spécialisée dans la réalisation d’écoquartier, Anita Frei.

17 mars

Soirée FORUM, information et débat pour les habitants et les associations du quartier. Les invités sont Mark Muller, conseiller d’Etat en charge du DCTI, Rémy Pagani, conseiller administratif de la Ville de Genève, Yvan Rochat, conseiller administratif de la Ville de Vernier, Gérard Devaud, président de la Fondation HBM Emile-Dupont, propriétaire des terrains et constructions concernés par l’étude de développement. Deux cent trente habitants participent à cette première soirée, de 20h à 22h. Un des éléments principaux qui se dégage des débats, est la préoccupation des habitants pour la qualité de vie dans leur quartier. Un compte-rendu de la soirée est rédigé et disponible sur www.forum1203.ch.
- Lors de cette soirée Forum, plus de 40 habitants s’inscrivent pour suivre ce dossier et former un groupe de travail.

Durant cette première étape du processus participatif, un habitant du groupe de travail du Forum, Eric Burdet, s’est investi au sein du groupe de pilotage du Forum pour assurer le lien entre les deux entités, en complément à Michèle Künzler et Olowine Rogg.

3 avril

Un débriefing a lieu avec le groupe de pilotage du Forum pour évoquer les aspects du déroulement de la soirée, et la suite à donner à celle-ci. Il est décidé de convoquer le groupe de travail le 17 avril. Les objectifs de cette première rencontre sont, entre autres, de poser le cadre d’action du groupe de travail Forum, de dégager des objectifs généraux du point de vue des habitants et d’organiser le fonctionnement du groupe et des prochaines rencontres.

10 avril

Le COPIL se réunit et décide de donner un mandat externe pour le processus participatif et la consultation des habitants, et désigne le FORUM comme espace de participation. Il délègue également à Michèle Künzler le soin de faire le relai entre le FORUM et le COPIL, ainsi que le groupe de projet.

16 avril

La cheffe de projet, Mme Pascale Pacozzi, nous transmet le calendrier du projet d’image directrice fixé par le COPIL. De plus, en vue d’évaluer le temps et les coûts du processus de participation, Mme Pacozzi nous demande de réaliser un budget prévisionnel du processus participatif, en vue de la mise au concours de projets modèles pour un développement territorial durable de l’office fédéral du développement territorial ARE. Le délai de remise des dossiers est fixé au 20 avril 2008. Un premier projet est donc rendu le 18 avril afin que l’Etat puisse répondre dans les délais.

17 avril

Le groupe de travail nouvellement constitué se réunit pour la première fois, et 25 personnes sont présentes, 11 excusées, et sans nouvelles de 10 personnes. À cette occasion, les divers acteurs du projet sont présentés, le COPIL, comité de pilotage présidé par Mark Muller, conseiller d’Etat, le groupe de projet chargé de mener l’étude, et le Forum Saint-Jean-Charmilles et son fonctionnement. De nombreuses questions sont posées par les participants, et un tour de table est fait pour que chacun se présente et fasse connaissance. Il est à relever que le groupe est constitué d’une grande diversité de personnes, d’horizon et de compétences très diversifiées, habitant aux quatre coins du secteur. À relever également la présence de deux élus, l’un de Vernier, Jean-Bernard Billeter, et l’autre de Genève, Claudia Heberlein.
La mission du groupe de travail habitant est aussi abordée, afin d’identifier le rôle des habitants.

Six thèmes de réflexion sont identifiés par les habitants : mixité fonctionnelle, logement, mobilité, biodiversité, intégration des jeunes et processus participatif.

Anita Frei, de l’association « ecoquartiers-genève » participe aux réunions du groupe de travail dans la mesure des ses disponibilités, et est à disposition du FORUM pour des conseils. De même que Laurent Duruz, du Point, Office de la Jeunesse, est aussi à disposition du FORUM pour des conseils selon besoins.

24 avril

Rencontre de représentants du groupe de pilotage et Mme Pacozzi, cheffe de projet du DCTI. L’objectif de cette rencontre est d’échanger sur les attentes du groupe de projet et sur le fonctionnement du Forum Saint-Jean-Charmilles et les notions participatives et informatives. En effet, l’Etat n’a que très peu collaboré avec le Forum, qui est actif principalement au niveau local et communal, et a besoin de mieux comprendre les modalités de fonctionnement, notamment en lien avec le budget prévisionnel proposé par le FORUM. 

29 avril

Un dossier d’information et de propositions est transmis au COPIL, par l’intermédiaire de la cheffe de projet. Le 30 avril, un deuxième dossier est également transmis à celle-ci avec des informations et des propositions sur le processus participatif, document réalisé en vue de la réunion du groupe de travail prévue le 30 avril. Ce document comporte une mise en contexte, une description du périmètre d’étude, un projet de cadre d’action à discuter, le calendrier prévisionnel transmis par le COPIL, un scénario avec les diverses étapes du processus selon le calendrier prévisionnel, et un aperçu détaillé de la préparation de la soirée du Forum du 17 mars pour comprendre les diverses étapes. Parallèlement, une version du dossier d’information est distribuée à tous les membres du groupe de travail afin qu’il puissent mieux comprendre l’état de situation et les hypothèses de travail (Quartier La Concorde – projet de développement d’un quartier à haute qualité environnementale avec processus participatif sur le processus participatif / 29 avril 2008. Document de travail à l’attention du groupe de travail « habitants »)

30 avril

Deuxième rencontre du groupe de travail – 26 habitants présents, 13 excusés, 6 sans nouvelles. Les objectifs de cette séance sont : une information et une discussion sur les attentes et les décisions des partenaires du projet (Etat, communes, Fondation ED), une information et une discussion sur le processus de participation, et une réflexion et une discussion sur les thèmes identifiés le 17 avril. Lors de cette séance, le groupe de travail se répartit les tâches et forme 5 sous-groupes à thèmes, et le processus participatif est traité par le groupe de pilotage du Forum, rejoint par Martin Walther et Luigi De Martino, deux habitants du quartier. À noter que le groupe de pilotage du Forum se réunit mensuellement pour suivre tous les dossiers du quartier, et que des séances supplémentaires sont convoquées, hebdomadaires, pour « piloter » le dossier « écoquartier ». Lors de cette réunion,
- Le groupe de travail regrette que le terme « écoquartier » ait disparu des documents, et se prononce unanimement pour que ce terme soit utilisé sur les documents et pour communiquer, terme plus simple et explicite à leurs yeux.
- Il est annoncé que le Forum a été désigné par le COPIL comme espace de participation et que Michèle Künzler a été désignée comme personne faisant le lien entre les diverses structures.
- Les habitants font part de leur difficulté à se présenter aux autres habitants, et ont de la peine à être légitimés comme membre d’un groupe de travail. Il est décidé de réaliser un petit document de présentation et d’explication, avec les éléments principaux du dossier.

5-9 mai

Les sous-groupes se réunissent chacun une fois. Ils s’organisent de manière autonome. Si besoin, le secrétariat du Forum est à leur disposition. Un calendrier de toutes les rencontres des sous-groupes avec les détails sur les lieux et les heures de rendez-vous est transmis à tout le groupe de travail, afin que chacun puisse se joindre aux travaux selon souhait. Une liste de coordonnées est également transmise à cette occasion.

14 mai

Troisième réunion du groupe de travail – 24 habitants présents, 13 excusés, 11 sans nouvelles L’occasion pour les sous-groupes de restituer leurs travaux, soit sous forme orale, ou de Power-Point, ou par écrit, … Les rapports de ces sous-groupes sont transmis à l’ensemble du groupe de travail.
- Un projet de document de présentation est soumis, quelques correctifs sont apportés, et celui-ci pourra être mis à disposition des membres du groupe de travail dès le 19 mai. La réalisation et le suivi de production sont assurés par le secrétariat du Forum.
- Le groupe de travail décide d’organiser une matinée d’ateliers ouverte à tous les habitants du quartier. Chaque sous-groupe se charge d’organiser son atelier comme il le souhaite, et le groupe de pilotage et le secrétariat apportent leur soutien, d’une part dans la communication, et d’autres parts pour la logistique : locaux, équipement, accueil, communication.
- Le groupe de travail décide qu’il faut informer les médias pour que le processus prenne de l’ampleur.
- Plusieurs documents sont proposés aux membres du groupe de travail : le cahier des charges pour un écoquartier coopératif réalisé par Anita Frei (à télécharger sur le site) ; les 13 principes du développement durable pour un écoquartier (Guiding Principles for one living Planet) ;

15 mai-3 juin

Les sous-groupes continuent à se réunir de manière autonome, et cela, en vue de préparer les ateliers du 21 juin.

22 mai

Un document de travail est envoyé aux sous-groupes en vue de la préparation des ateliers du 21 juin. Ce document rappelle les thèmes et les objectifs des ateliers du 21 juin, informe sur les horaires de la matinée, et suggère quelques pistes pour préparer ceux-ci.

4 juin

Quatrième rencontre du groupe de travail – 22 habitants présents et 16 excusés. Les personnes n’ayant jamais donné signe de vie, ou qui nous ont fait part de leur renoncement au processus (notamment parce qu’ils n’habitent pas sur le secteur, mais un peu en dehors), sont regroupés dans un nouveau groupe nommé « information ». Il sera proposé une information régulière de l’avancement du processus à ces personnes qui ne sont pas actives au sein du groupe de travail.
- Cette rencontre permet de discuter et de décider d’une affichette pour annoncer la matinée du 21 juin. Il permet aussi aux sous-groupes de formuler leur texte qui paraîtra au verso de l’affichette.
- Plusieurs questions de fond sont soulevées lors de cette rencontre, notamment sur le processus participatif, questions qui seront reprises lors d’une prochaine rencontre avec les partenaires du projet.

21 juin

Matinée d’ateliers de 9h à 13h, avec un accueil café-croissant et l’inscription aux ateliers, une première partie d’information, puis la série d’ateliers, et pour finir une réunion en plénière pour la restitution des réflexions des ateliers et un débat tous ensemble. Apéro offert, avec grill à disposition dès 13h. Présence de 60 personnes en permanence … 100 personnes environ durant toute la matinée. Aperçu :
- Atelier mobilité : état des lieux sur la circulation et le stationnement dans le quartier. Questionnement sur la place des transports publics.
- Atelier logement : débat sur les parkings : pourquoi faire des tours de parking en lieu et place de logements ? Comment occuper l’espace ? Réaliser des parkings en sous-sol ? Critiques sur le parking en sous-sol qui ne permet que peu de plantations en surface (nouveaux immeubles FED). Constat que les parkings ne sont pas loués en sous-sol. Accord sur le type de logements : écologique et d’aspects diversifiés. Rappel de l’importance du lien avec l’extérieur.
- Atelier biodiversité : Un endroit sensible a été identifié : le croisement avenue d’Aïre et de l’Ain avec le viaduc : envisager un passage à faune à cet endroit. Il est également rappelé que l’humain fait partie de la biodiversité.
- Atelier intégration des jeunes : les jeunes sont venus, mais ne sont pas restés très longtemps, car les adultes se sont approprié la parole. La mise en scène du quartier par couleur et par secteur avec les espaces existants était très parlante. Micro-espaces : idée bien reçue ! Débat sur l’accessibilité d’une salle polyvalente d’envergure cantonale, et du rôle d’une Maison de quartier
- Atelier mixité fonctionnelle : atelier très fréquenté, richesse d’idées, avec une grande intervention sur le besoin de locaux pour artistes et artisans (RAAC, coopérative d’ateliers).

3 juillet

Cinquième rencontre du groupe de travail - présence de 17 personnes et de nombreux excusés pour cause de vacances estivales. Cette rencontre permet de faire un débriefing des ateliers, de prendre les décisions concernant les modalités de restitution du diagnostic effectué par les habitants (souhait que tout le travail des groupes et des ateliers devra figurer dans un seul document afin de ne rien perdre), et de préparer la première séance officielle du groupe de travail habitants avec le groupe de projet, réunissant les partenaires du projet prévue le 7 juillet. Plusieurs idées pour la suite du processus sont évoquées :
- Faire attention de ne pas épuiser les habitants et membres du groupe de travail ;
- Continuer à informer le quartier, notamment au moyen d’un stand d’information lors de la fête de quartier, et d’une animation faisant participer les habitants : un vidéomaton ;
- Le souhait des enseignants de l’école des Ouches de participer au processus en suivant une formation continue en urbanisme, et ainsi pouvoir faire profiter les enfants de l’école (et du quartier) de ces nouvelles compétences ;
- La nécessité d’une intervention auprès des autorités de la commune de Vernier afin d’intégrer au mieux le PLQ 29461 aux principes d’écoquartier ;
- Le souhait de faire une exposition à la bibliothèque de St-Jean sur le thème de l’écoquartier ;

7 juillet

Première rencontre d’une délégation groupe de travail (habitants) avec le groupe de projet (autorités). Peu de partenaires présents : seule la cheffe de projet , Pascale Pacozzi et M. Ortis, de la Fondation HBM Emle-Dupont. Cette séance permet néanmoins :
- de présenter le fonctionnement du Forum qui invite tous les partenaires à débattre ;
- de discuter des modalités de fonctionnement entre le Forum et le groupe de projet, notamment sur la transmission de documents ;
- de demander dans quelle mesure les urbanistes travailleront avec les habitants ;
- d’envisager la suite des rencontres et des événements, en particulier la restitution du travail des habitants et de sa prise en compte par les partenaires.

11 juillet

Michèle Künzler informe le Forum que La Concorde a été retenu par la Confédération comme l’un des 18 nouveaux projets-modèles pour un développement territorial durable .

14 juillet

Olowine Rogg rencontre Marko Bandler, responsable du service social de Vernier, afin d’évoquer les possibilités de collaboration avec celui-ci. Marko Bandler est invité au groupe de travail « écoquartier » et recevra dorénavant toute l’information destinée à celui-ci.

25 juillet

Michèle Künzler, Olowine Rogg et Anita Frei rencontrent André Venturi, ancien président de la coopérative d’ateliers familiaux et professionnels « Renouveau de St-Jean » , expérience pour l’instant unique à Genève, afin de mieux comprendre le fonctionnement de ce type de structure dans la perspective de s’inspirer de celle-ci pour développer la mixité fonctionnelle dans le futur écoquartier.

28 juillet

Restitution du travail des habitants au groupe de projet au moyen d’un document de synthèse de 30 pages . Ce document sera traduit par le groupe de projet et intégré dans les hypothèses de travail destinées aux urbanistes.

12 août

Michèle Künzler et Olowine Rogg rencontrent le coordinateur des événements des bibliothèques municipales de la Ville de Genève, Paul Ghidoni, avec les bibliothécaires de St-Jean, pour évoquer les possibilités de réaliser une exposition sur le thème de l’écoquartier dans le courant 2009. Accueil enthousiaste et décision de réaliser cette exposition.

23 août

- Stand d’information à la fête de quartier de la Concorde sous le titre de « Notre quartier va changer ! » : exposition de quelques anciennes photos du quartier du centre d’iconographie, mise à disposition des documents liés à l’écoquartier, discussion avec les habitants et vidéomaton pris en charge par Franck NA, artiste du quartier mandaté pour l’occasion.
- Rédaction du premier bulletin d’information sur l’écoquartier permettant d’avoir une vue sur l’état des lieux du projet et les perspectives. L’objectif est d’informer, mais également de mobiliser les habitants sur divers projets : exposition à la bibliothèque, coopérative de logements, d’ateliers, collectif pour une maison de quartier, etc…

25 août

Le groupe de travail se réunit pour reprendre les activités après l’été. C’est l’occasion de prendre connaissance de tous les événements de l’été et de préparer la suite, notamment la séance du 8 septembre avec le groupe de projet.

5 septembre

Attribution du mandat d’étude "urbanisme-mobilité-environnement" au bureau « manzoni schmidig architectes urbanistes sàrl » établi à Carouge, par le groupe de projet. Le groupe de travail « ecoquartier » n’a pas été associé à cette attribution.

8 septembre

Rencontre d’une délégation du groupe de travail « écoquartier » avec le groupe de projet. Discussion sur la traduction des hypothèses de travail des habitants dans le document du groupe de projet. Préparation de la soirée du 22 septembre où les partenaires du projet sont invités à venir écouter et débattre avec les habitants à partir des questions débat des ateliers du 21 juin.

10 septembre

Les hypothèses de travail finales sont rédigées par la cheffe de projet et transmises au groupe de travail. Les principaux éléments relevés par les habitants sont intégrés.

22 septembre

Soirée Forum où tout le quartier a été invité à participer par annonce tout-ménage. Septante personnes répondent présentes, et Pascale Pacozzi, Vincent Kempf du service d’urbanisme de la Ville de Genève, ainsi que Jean-Luc Richardet de la FIDP Emile-Dupont sont présents pour écouter les habitants et aussi leur poser des questions pour mieux comprendre leur quartier.

A suivre …

Version imprimable de cet article Version imprimable

Documents joints