Secteur T : la dernière carte à jouer du PDQ Concorde

  • , actualisé le
  • par Jonathan

Propriétaire : État de Genève, Ville de Genève, Fondation HBM Emile Dupont.

Localisation  : Situé à l’extrémité sud-ouest de la Concorde entre deux axes majeurs du canton de Genève, l’avenue de l’Ain et l’avenue d’Aïre, le secteur T est l’un des périmètres clés du PDQ. Sa transformation et les mesures de mobilité prévues assurent la suppression du giratoire habité et la réalisation d’une place de quartier entre la future maison de quartier et la villa de la Concorde.

Procédure : la FED a tranché en faveur d’un concours d’architecture plutôt qu’un plan localisé de quartier, à l’image des autres secteurs dont elle propriétaire. Le lancement du concours d’architecture comprend la réalisation de bâtiments de logements, mais aussi l’aménagement de la future place/futur parc de la Concorde (horizon 2025).

Affiche de l’atelier
Descriptif de l’atelier


Participation : L’objectif du Forum pour ce dernier concours d’architecture sera d’occuper une place dès la racine du projet. A l’image du secteur F pour lequel un habitant a intégré le jury et un membre du Forum s’est joint au groupe d’experts-conseil. Le Forum souhaite pousser les limites des pratiques de l’urbanisme à l’oeuvre à Genève.

Projet : Le PDQ concorde préconise la construction de 170 nouveaux logements et la création de 900 m2 de surfaces d’activités au sud de la parcelle, alors que ce secteur doit accueillir, par ailleurs un espace public (environ 5000m2) au nord entre la futur maison de quartier (ferme Menut-Pellet) et la villa Concorde afin d’offrir à une centralité de quartier à la Concorde.

Enjeux : l’atelier du 17 juin est l’occasion de comprendre dans quelle mesure certains éléments sont actés (densité, localisation du parking et de la place de quartier) tandis que d’autres restent à déterminer. Ainsi :

  • Nous l’avons vu le programme prévoit 170 nouveaux logements et 900 m2 sont prévu pour autres choses, que voulons pour le quartier et qui aurai été pas pris en compte dans la planification (lieux alternatifs, espace pour des jeunes, services pour aînes, services pour la biodiversité, etc.).
  • Les espaces publics : la place de la Concorde est essentielle à l’échelle du quartier car elle est attenante au passage sous-voie de l’avenue de l’Ain, véritable trait d’union entre la Concorde et le quartier des Libellules. Ce passage sera élargi à l’horizon 2023 et valorisera donc le lien entre les quartiers. Nous le voyons certains grands principes sont écrits mais ses usages, ses tracés et le lien avec les espaces environnants doivent être imaginés.
  • La mobilité : un parking est placé à l’entrée du secteur à T à l’avenue de la Concorde. L’avenue d’Aïre prends de l’épaisseur, comment sera assurer sa perméabilité puisque d’autres secteurs en densification et le Rhône de l’autre coté de cet axe. (Michée Chauderon et Eidguenots). Pourra
  • Le bâti : Le périmètre est fortement contraints par ces deux axes routiers : l’OPAM (ordonnance de protection contre les accidents majeurs) impose un retrait de 25 m par rapport à l’avenue de l’Ain (la petite ceinture urbaine de Genève). La construction d’une bretelle d’accès Aïre-Ain ajoute une contrainte supplémentaire : 10 mètres sont retranchés au sud du périmètre existant. Quelle typologie et quel positionnement pour un bâti fortement contraint par le bruit.
Version imprimable de cet article Version imprimable